En poursuivant votre navigation sur https://agir.plan-international.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

club entrepreneurials dans les établissements secondaire

0 €

collecté sur 1 500 €

0%

projet
terminé

0

contributeur

Partager cette page de collecte

Le projet
L'équipe
Les contributeurs
Commentaires
Pourquoi ce projet vous tient-il à coeur ? Transmettez-nous votre engagement !
« « Les gouvernements aux niveaux nationaux et locaux doivent encourager le concept large et dynamique de l’entrepreneuriat pour stimuler à la fois une initiative personnelle dans une large variété des organisations allant au-delà du secteur privé : petites et grandes entreprises, entrepreneur sociaux, coopératives, mouvement de syndicat, et organisations des jeunes » ». (Kofi Annan) l’entrepreneuriat constitue aujourd’hui un levier de développement global ; depuis quelques années, le gouvernement camerounais s’investit à rendre les jeunes autonomes ceci à travers la promotion de l’auto-emploi dernier se présente au comme la meilleure voie qui viendrait à sa manière contribuer à la réduction du chômage et de la pauvreté au Cameroun. Entreprendre ou devenir un bon entrepreneur, cela devrait nécessiter une grande préparation et surtout une bonne orientation au préalable, Très peu de personnes qui s’y lancent le font par vision réelle , pour beaucoup c’est juste par nécessité de subvenir à leur besoin ; 8/10 se lancent sans orientation à la base , raison pour laquelle on verra assez de structures qui naissent et du jour au lendemain disparaissent ; plusieurs se lancent dans l’entrepreneuriat sans avoir été préparés à cela , parfois juste pour tâter le terrain , très peu de jeunes ont à la base un esprit entrepreneurial car jusqu’à un certain niveau , 80% d’entre eux comptent toujours sur l’Etat pour se démarquer et pouvoir se réaliser . Un constat est d’autant Plus claire et vérifiable plus de 90% des élèves après le baccalauréat, n’ont qu’une seule idée en tête : faire autant de concours que possible pour espérer avoir une place tout près de la lune l’école du matricule. Très peu sont formés pour devenir des entrepreneurs Malheureusement et nous avons été longtemps ceux à qui cela est arrivé ,après amour nous aimerons éviter que d'autres aussi y échappent.

Quel est votre objectif ?
Objectif général A travers la mise en place du Club Entreprenariat et Formations et AGR (C.E.F.A.), le SADI entend Préparer et faciliter l’insertion socio-professionnelle du jeune à partir du secondaire afin que celui-ci puisse être compétitif avec ceux d’ailleurs et mieux productif afin d’impacter véritablement sa société. 2. Objectifs spécifiques - former les jeunes élèves sur assez d’axes qui leur permettraient de préparer à partir du secondaire leur Cv t surtout leur insertion sociale ; - orienter au mieux le jeune vers un choix de vie socio-professionnelle pour son épanouissement global ; -favoriser la préparation à l’auto-emploi des jeunes ; - donner aux élèves les notions minimales sur l’entrepreneuriat ; - amener les jeunes à entreprendre à leur petit niveau ; - avoir des jeunes compétents et compétitifs sur la scène nationale et internationale - activer chez le jeune l’amour du travail en équipe ; - cultiver chez le jeune l’esprit de l’innovation et de l’amélioration pour contribuer au développement de sa nation ; - faire naitre chez le jeune le désir de se démarquer partout où il se trouve - permettre à ce jeune d’être indépendant financièrement après son baccalauréat

Quelque chose à ajouter ? Une anecdote à partager ?
une graine d'entrepreneur au secondaire s'est donner un nouveau sens dans le monde du développement
Voir tout
  • 26/01/2020

    Esaie Ndal-miri mirizoukou

    Créateur de la page

  • 26/01/2020

    Romario DOLOUPEN

    Membre de l'équipe

Voir tout
Pas encore de contributeur sur cette page de collecte
Voir tout

Laisser un message de soutien

Voir tout

 
 
 
Créée en 1993, Plan international France est une fondation reconnue d'utilité publique, qui fait partie du réseau Plan International, constitué de 21 pays donateurs et 56 d'intervention, unis pour agir pour les droits des enfants et l'égalité filles-garçons.
 
                                
 
Pour plus d'informations : https://www.plan-international.fr/